Kumbh Mela à Allahabad 2013 - Le plus grand pèlerinage hindou de l'humanité en Inde

La photographe allemande Victoria Knobloch et le photographe indien Jagdev Singh se sont rencontrés par hasard l'année dernière à New Delhi. Immédiatement, ils ont ressenti une profonde connexion professionnelle et ont réalisé qu'ils avaient une approche similaire de la photographie. Par conséquent, ils ont décidé de faire une série de photos ensemble. Ils ont fait un portrait de New Delhi, car ils sont tous les deux fascinés par cette ville exubérante. Ils voulaient montrer son côté vif et beau. Mais surtout, ils s'intéressaient aux problématiques sociales de cette métropole. La pauvreté, la faim, les ordures, le chaos, le désespoir jouent malheureusement un grand rôle dans toutes les zones urbaines. Encore une grande partie de la population dans les villes vit dans des conditions de vie humaines inadéquates. Néanmoins, de nombreuses personnes quittent encore leurs maisons rurales pour les villes dans l'espoir d'une vie meilleure et sont déçues par la réalité souvent très dure.

Victoria Knobloch - Fotokunst aus Indien

Jagdev Singh

Delhi est une ville toujours agitée et rugissante. La ville présente un visage unique et dynamique à chaque coin de rue. La ville en soi apparaît surpeuplée de monde et vous voyez la circulation se déplacer pare-chocs contre pare-chocs sur plusieurs routes principales de la ville. Vous trouvez Delhi comme une ville turbulente, grande, bruyante et sale. Avec plus de la moitié de la population de Delhi vivant dans des bidonvilles, les pauvres qui effectuent des travaux quotidiens, tirent des pousse-pousse à vélo, vendent peu de marchandises au bord de la route et les enfants mendient aux feux de circulation sont monnaie courante à Delhi. Pas vraiment un paradis pour vivre, mais disons qu'avec la "Porte de l'Inde" comme symbole pour ses habitants, Delhi est toujours un épicentre important et fascinant du pays. En un mot, la vie à Delhi est une aventure en temps réel qui se déroule dans les rues à chaque instant.

Jagdev Singh

Jagdev Singh

Victoria Knobloch

En février prochain, les deux photographes prévoient une série photojournalistique sur « Kumbh Mela à Allahabad 2013 – Le plus grand pèlerinage hindou de l'humanité en Inde ». Avec cette documentation photo, ils veulent présenter une vue émouvante et intense de ce plus grand événement religieux sur terre qui est témoin d'un pèlerinage massif, attirant des millions d'hindous à Allahabad, l'endroit où les deux fleuves, le Gange et la Yamuna ( Sangam ), se rencontrent. Les rivières jouissent du statut de déesses dans la mythologie hindoue. Le pouvoir de la foi, les bains, les chants et danses dévotionnels, la dédicace à la sainte mère Ganges et les prières avec cœur et âme sont uniques au monde.

Pendant une semaine, les 2 photographes ont capturé le charme, le charme et la particularité de ce pèlerinage hindou de masse. Avec leur série de photos, ils emmènent le spectateur avec eux dans un voyage visuel qui plongera son âme dans le déroulement réel de cet événement spectaculaire lui-même.

Victoria Knobloch

Pour tout intérêt d'édition, d'exposition ou de soutien financier, veuillez contacter : victoria_knobloch@web.de

Victoria Knobloch (www.victoria-knobloch.de) est un photographe allemand qui se concentre sur l'art du portrait en noir et blanc et le travail documentaire. Ses sujets de prédilection sont le portrait de personnage, la streetphotography ainsi que les documentaires à impact social. Elle a été finaliste du célèbre "Henri Nannen Preis" pour le travail journalistique en 2012. Parallèlement à son art photographique, elle travaille comme chanteuse classique.

Jagdev Singh (www.jagdev-singh.in) est un photographe indépendant de New Delhi, en Inde. Son travail démêle l'apparence complexe de la vie, révélant un sens fin pour un moment de pause. La photographie de rue est l'un de ses sujets de prédilection.

Si vous souhaitez acheter des tirages de ces grands photographes, visitez la galerie de Victoria Knobloch et un Jagdev Singh on Photocercle.

217.468
Depuis début octobre 2019 nous avons déjà pu planter 217.468 arbres grâce aux photos vendues sur Photocircle. Ils absorberont environ 17.397.440 kg de CO₂ au cours des cinq prochaines années.